MAKING-OF de l’enquête « Gaz en Europe : l’impérialisme russe vacille »

L’enquête

http://www.2015.datajournalismelab.fr/gaz-en-europe-limperialisme-russe-vacille

Pourquoi ce sujet ? 

Il s’agissait de comprendre et ensuite d’expliquer le fonctionnement du marché de l’énergie en Europe : comment un conflit comme celui de la crise ukrainienne pouvait influer sur la sécurité énergétique d’une région ou d’un pays. Nous voulions savoir si cet événement géopolitique aux portes de l’Union Européenne, entre deux pays stratégiques pour l’approvisionnement de l’UE en gaz, l’Ukraine (principal pays de transit du gaz) et la Russie (premier producteur de gaz en Europe), avait, oui ou non, eu des répercussions sur le fonctionnement des pays européens dans leurs habitudes énergétiques.

Contact 

Gilles Sirvent, le responsable technique Sud-Ouest de la société COFELY. Il s’agit d’une filière de GDF Suez qui s’occupe de l’acheminement final du gaz chez les clients. Il était important d’interroger ce type d’acteurs pour avoir des informations précises sur l’état du gaz en Europe et surtout quels sont les facteurs qui déterminent son prix. Gilles Sirvent nous a également livré de précieux détails sur le déroulement des négociations entre Gazprom et les sociétés européennes, afin de comprendre le rapport de force.

Données

Il était important de se répartir la recherche de données de façon équilibrée et surtout pour exploiter les différents aspects du gaz en Europe à savoir : la dépendance à la Russie, son prix et le comportement de la France.La tâche la plus compliquée était de trouver des chiffres récents à savoir depuis novembre 2013, date de début du conflit. Eurostat et le site de l’IAE (l’agence internationale de l’énergie) ont pu nous fournir quelques infos très utiles sur ce plan-là.

Voici un document qui répertorie nos différentes bases de données et articles utilisés pour le data journalisme.

Outils utilisés

Infogram, Piktochart, Thinglink, Google Map & Datawrapper. Différents contenus afin d’avoir une palette graphique variée et une représentation graphique adaptée selon chaque type d’information à délivrer. Format Infogram pour montrer des données de façon standard et la possibilité d’avoir une ligne du temps, pour percevoir l’évolution du marché du gaz. Utilisation de Piktochart pour voir une infographie complète sur le prix du gaz en Europe, mix entre le texte, les graphiques et les icônes pour épurer un contenu complexe. Pour Thinglink, c’était un choix délibéré de représenter de façon originale le dispositif des gazoducs en Europe. Le lecteur a la possibilité pour chacun d’entre eux d’avoir un texte court explicatif, tout en restant sur la carte. Enfin les logiciels Google Map & Datawrapper servent à montrer des cartes avec des filtres pour montrer différentes perceptions du gaz en Europe.

Différentes infographies

Objectif : expliquer l’évolution de la consommation, de l’approvisionnement et des prix en gaz de l’Europe depuis plusieurs années et voir si, dans les chiffres, le conflit entre l’Ukraine et la Russie a amené des bouleversements.

Étudier un panel de plusieurs pays au profil distinct : la Scandinavie qui pratique des tarifs très élevés, l’Europe de l’Est qui a gardé de nombreuses affinités avec la Russie ce qui facilite les transactions ou l’Europe Occidentale qui cherche à sortir de sa dépendance au gaz russe. Quelles sont également leurs habitudes (consommation, imports/exports) ? Focus sur la France et son panel énergétique. Montrer en quoi la France est dans une situation bien différente d’autres États qui, eux, ne peuvent pas se chauffer l’hiver sans le gaz russe.

Émilien Gomez, Valentin Pasquier & Adrien Mathieu